Comment combattre le surpoids avec la thérapie comportementale

Comment mincir avec la thérapieIl existe de très nombreuses thérapies pour combattre le surpoids et l’obésité. Certaines marchent, d’autres moins.

Dans la catégorie des traitements relativement efficaces, la thérapie comportementale a déjà fait ses preuves. Il s’agit du classique duo réduction des calories / augmentation de l’activité physique.

Mais cette thérapie ne garantissait pas un résultat probant sur toutes et tous.

LA thérapie comportementale EFFICACE pour combattre le surpoids

Selon la revue scientifique Obesity, une nouvelle approche basée sur le principe du comportement a été mise au point , et elle semble vraiment plus efficace :

36% de perte de poids en plus pour les adeptes de cette technique dite ABT (Acceptance Based Behavioral Treatment).

Et à long terme un bien meilleur maintient de la perte de poids.

Mais en quoi cette technique miracle peut-elle bien consister en plus d’une réduction des calories et d’une augmentation de l’exercice physique ?

Il s’agit d’ intégrer les raisons pour lesquelles on veut perdre du poids.

C’est-à-dire choisisr de perdre du poids pour les raisons qui nous tiennent vraiment à cœur, et  se donner des buts en conséquence.

Par exemple : “Au fond, je veux perdre du poids parce que je veux pouvoir courir avec mes enfants, pas parce que je ne rentre pas dans des fringues taille mannequin”.

·     Il s’agit de ne pas minimiser l’inconfort procuré par cette nouvelle façon de vivre pour combattre le surpoids.

Oui, il faut s’attendre à moins de plaisir procuré par la nourriture, à moins de repos sur le canapé. Oui, il y aura des sensations désagréables, telles que la faim, la frustration et l’obligation de se retenir.

Oui, c’est dur, ne nous le cachons pas.

·     Il s’agit enfin de prendre conscience de certains « signaux extérieurs » qui influencent notre comportement alimentaire et notre propension à bouger ou non.

Chacun a ses propres « signaux », il faut apprendre à les reconnaître pour ne plus se laisser manipuler par eux.

Oui, combattre le surpoids c’est peu comme quand on veut arrêter de fumer.

Quand on sait qu’on va avoir envie d’une cigarette avec le café après le repas. Pour éviter la tentation on supprime le signal et on remplace la café par une autre

Bref, une méthode intelligence et semble t’il hyper efficace, basée sur l’acceptation et la prise de conscience autant que sur la transpiration et la privation.

C’est tout bête mais il fallait y penser !

Je N’arrive Pas A Perdre Du Poids

Bonjour Docteur Cohen, je n’arrive pas à perdre du poids. C’est impossible. Vous pouvez m’aider?

Sylvie, 49 Ans

Ca fait des mois que vous avez commencé à changer d’alimentation, que vous avez réduit les portions, que vous avez repris le sport. Vous aviez perdu, un peu.

Et pourtant aujourd’hui vous stagnez. Mais pourquoi ?

Difficile de garder le bon rythme et de se tenir à une discipline alimentaire, si saine soit elle.

Même si vos en cas sont constitués de pommes et de purée d’amande ou de fromage blanc-compote-chocolat noir, vous avez peut-être tendance à les avaler sans trop faire attention.

Je N’arrive Pas A Perdre Du Poids : Voici Pourquoi

Sans prendre vraiment CONSCIENCE de ce que vous mangez.

Et tout est là.

Vous avez peut-être entendu parler de la méditation en pleine conscience.

C’est le fait de rester complètement conscient de ce qui se passe autour de soi, sans penser à autre chose. Ca a l’air simple mais ça ne l’est pas tant que ça.

Manger en pleine conscience c’est la même idée, mais en se concentrant uniquement sur ce qui est dans votre assiette.

Pas de plateau télé par exemple : Devant la télé on mange sans s’en rendre compte et le cerveau n’intègre pas aussi bien l’information et déclenche moins vite la sensation de satiété.

Plus on a conscience des quantités qu’on engloutit, moins on a tendance à sur-manger.

Mais pour manger en pleine conscience, même en dehors des heures de repas, il va falloir prendre une mesure toute simple :

A chaque fois que vous vous apprêtez à mettre quelque chose dans votre bouche, notez-le sur un carnet, toujours le même.

Chaque jour vous verrez ainsi précisément le détail de ce que vous mangez et à quelle heure.

Ne trichez pas sinon ça ne servirait à rien.

En listant ainsi le détail de ce que vous avalez, vous vous rendrez compte, au bout d’une semaine par exemple, des éventuels excès que vous avez commis.

Des excès soit en terme de qualité nutritionnelle, soit en terme de quantité.

Et puis surtout, le fait de noter ce que vous vous apprêtez à manger va sans doute vous faire réfléchir à deux fois avant de manger ce petit bout de fromage « en passant » une heure avant le dîner (oh oui je sais ce que c’est!).

Prendre conscience de ce qu’on fait nous pousse souvent à modifier naturellement nos mauvaises habitudes.

Si vous n’arrivez pas à perdre du poids vous savez la cause.

Le surpoids c’est génétique?

 

En SurpoidsLe surpoids c’est génétique? Je vais vous raconter une histoire qui explique tout…

J’ai une excellente amie que je connais depuis l’école primaire.

Depuis toute petite elle a toujours été un peu plus ronde.

Et sa mère qui venait la chercher était un peu gironde elle aussi.

Et quand je voyais sa grand-mère maternelle chez elle je me disais toujours que la mienne devait probablement avoir moins d’appétit parce qu’elle était quand même drôlement moins grosse.

Vous l’aurez compris, mon amie était porteuse d’un gène qui favorisait chez elle la prise de poids. Un gène qui s’était transmis, de mère en fille en l’occurence, depuis des générations.

Et mon amie est loin d’être seule : 16% de la population mondiale est porteuse de ce gène qui favorise la prise de poids et augmente les risques de devenir obèse.

Drôle de fatalité non ?

Le Surpoids N’est Pas Tout A Fait Génétique

Et bien la bonne nouvelle c’est que non, justement.

Je viens de tomber sur une information qui va faire plaisir à toutes celles qui sont un peu plus rondes que la moyenne à cause de leurs gènes : les gènes sont certes responsables de votre prise de poids depuis l’enfance, mais ils ne vous empêcheront pas de mincir.

Une étude vient de démontrer que des personnes porteuses de ce gène (FTO pour les intimes) et des personnes non porteuses de ce gène, soumises à une nouvelle hygiène de vie avaient autant de chances de mincir les unes que les autres.

En bref, même si vous êtes porteuse d’un gène qui favorise la prise de poids, vous arriverez à mincir en vous en donnant les moyens. Les bases sont simples et marchent pour toutes si on les applique :

·    Changer d’alimentation

·    Faire du sport

·     Lutter contre le stress (oui, c’est très très important)

Donc, si vous êtes génétiquement malchanceuse, ne partez plus jamais perdante au moment d’entamer un processus de perte de poids.

Vous pouvez le faire !

Comme tout le monde.

Comment Manger Pour Réduire Les Flatulences

Docteur, quels aliments dois-je éviter pour réduire mes flatulences?

Oui, on ne va pas y aller par quatre chemins. Nous sommes trop nombreuses à souffrir de flatulences et à ne pas oser en parler, parfois même à notre médecin.

Il est normal d’avoir des flatulences (je sais, on dit aussi des pets), et de les évacuer au cours de la journée, de préférence en passant aux toilettes pour éviter la gêne.

Mais il n’est pas normal d’en souffrir en permanence. Car non contents d’être gênants, les gaz qui se forment dans notre intestin peuvent être très douloureux, en particulier s’ils ne s’évacuent pas.

Comment Réduire Les Flatulences En Evitant Certains Aliments

Les gaz se forment dans notre intestin de façon naturelle suite à la fermentation de certains aliments lents à digérer. Mais ils peuvent aussi être dus à un déséquilibre de la flore intestinale, voire à une intolérance alimentaire.

En fait les gaz et les douleurs sont souvent le signe d’un intestin irritable, une pathologie sans gravité mais vraiment pénible à vivre.

Si vous souffrez trop souvent de douleurs intestinales et de flatulences, voire de diarrhée ou de constipation, vous avez peut-être un intestin irritable.

Dans ce cas testez ce truc tout simple pour réduire les flatulences :

Eliminez le gluten de votre alimentation.

Des chercheurs ont récemment prouvé qu’en dehors des personnes qui lui sont totalement intolérantes (maladie coeliaque), le gluten était responsable de l’inflammation intestinale et des flatulences de nombreuses personnes à l’intestin irritable.

Le gluten c’est une protéine du blé et des céréales de la même famille. C’est lui qui permet à la pâte à pain de gonfler et à la mie d’être moelleuse. Mais c’est aussi lui qui peut causer vos douleurs.

Pour en être certaine bannissez-le donc de votre cuisine pendant une semaine, ce n’est pas si long.

Pour faire simple, éliminez

·   pains

·   pâtes de blé

·   couscous, boulghour etc

·   pizzas, tartes et quiches

·     biscuits et viennoiseries

Remplacez-les par exemple par :

·   pois chiches

·   farine de sarrasin, de maïs, de coco, de riz

·     riz

Si vous remarquez que ça va mieux et que vous avez moins de gaz gênants et de douleurs c’est qu’il vaut mieux éviter le gluten dans votre alimentation.

Mais si le pain vous manque trop, essayez d’acheter du pain réalisé à partir de farine de kamut.

Ce blé ancien n’a pas les mêmes taux de gluten que le blé moderne et il est prouvé qu’il suscite moins de problèmes à ceux qui sont sensibles au gluten. En plus il est délicieux.