Les habitudes qui font mincir

habitudes pour mincirQuels habitudes pour mincir fonctionnent vraiment?

Tout d’abord, regardez votre corps.

Vous le trouvez comment ?

Perfectible ?

Certainement comme nous tous.

Mais que vos ayez 3 ou 15 kilos à perdre, vous savez qu’il existe des moyens.

La solution est entre vos mains.

Commencons avec les meilleurs aliments pour mincir.

Parce que même si c’est quasiment insurmontable pour certaines et plus facile pour d’autres, il s’agit d’une question de volonté, de guerre contre soi-même parfois, avec ou sans l’aide de la médecine, ou même de la chirurgie.

Nous pouvons toutes faire quelque chose pour mincir, nous sentir mieux et améliorer notre état de santé.

Maintenant regardez dehors.

Vous avez sans doute eu à subir un pic de pollution des derniers temps.

Si vous avez fait du bateau l’été dernier vous avez probablement croisé des nappes de plastiques en décomposition.

Vous savez que nous avons vécu l’année la plus chaude jamais enregistrée puis l’invention des stations météo modernes.

Si vous regardez les infos vous ne pouvez pas passer à côté de la liste quotidienne des nouvelles espèces condamnées à disparaitre à plus ou moins court terme…

Bref, avouez que l’état de la planète est beaucoup plus déprimant que votre tour de taille.

Et en plus la planète, elle, ne peut rien pour améliorer la situation. Elle ne peut compter que sur ses habitants.

La situation est telle qu’on pourrait se dire que c’est trop tard et que de toute façon à notre petite échelle il n’y a pas grand-chose à faire pour avoir un impact réel.

Pourtant une étude qui affirme le contraire vient de paraître :

Manger plus sain serait un bon moyen de lutter contre le changement climatique.

Rien qu’aux USA, 30% des émissions de gaz à effet de serre sont dues à l’industrie agro alimentaire.

La relation entre alimentation, santé et climat est de plus en plus intime.

Les moyens d’améliorer notre santé et d’alléger notre impact sur l’environnement sont extrêmement simples et peu contraignants selon l’étude de l’Université de Californie publiée dans la revue Climate Change :

  • Réduire ou éliminer la viande, en particulier la viande bœuf.
  • Doubler notre consommation de fruits et légumes
  • Remplacer les protéines animales éliminées par des légumes secs
  • Préférer les céréales complètes aux céréales raffinées

Il suffirait que les politiques de santé publiques dans le monde mettent le paquet pour faire appliquer ces simples ajustements pour faire tourner le vent dans le bon sens climatique.

Je me permets d’ajouter mes propres recommandations pour votre santé et celle de la planète :

  • Éliminer ou réduire le sucre ajouté
  • Privilégier les produits agricoles bios
  • Manger du poisson dont la pêche ne fragilise pas les ressources
  • Boycotter l’huile de palme

La prochaine fois que vous ferez un repas sain, sans viande, à base de légumes secs, céréales complètes et légumes verts, vous pourrez être fière de contribuer à améliorer votre silhouette et votre santé.

Mais vous pourrez aussi vous vanter de faire votre part pour l’environnement et pour qu’il reste aussi accueillant pour l’homme qu’il l’a toujours été.